top of page
Rechercher

L'épicerie ou les étudiants paient deux fois moins cher


L'association Demain a mis en place une épicerie solidaire en face de l'université d'Artois. Une initiative pour aider les étudiants en difficulté




Farid et véronique , de l'association demain, sont à Arras cheque vendredi après-midi


Des produits frais, des fruits, du gel douche ou encore du pain.

Chacun leur tour, les étudiants font leurs courses dans le petit camion. Depuis maintenant deux semaines, l'association Demain passe chaque vendredi devant la Maison de l'étudiant, en face de l'université d'Artois.

Avec une camionnette comme supérette, ils vendent des produits frais et secs, d'hygiène et de cosmétique à des prix avantageux:

« En moyenne, ils payent deux à quatre fois moins cher. Notre objectif est d'aider les étudiants de l'Artois qui seuls n'ont pas les moyens », explique Farid Saad-Saoud, directeur de l'association. Accompagné de la présidente Véronique Feutry, il observe au loin les jeunes faire la queue et se servir :

«C'est le deuxième passage du camion solidaire à Arras. Il passe tous les vendredis, de 13h30 à 15h30 ». Le petit marché de demain, comme ils l'appellent, fait partie des trois pôles d'aide : « Nous sommes dans l'aide alimentaire avec donc l'épicerie solidaire, fixe et itinérante. Dans l'accompagnement social, notamment pour le logement à travers le Fonds de solidarité pour le logement (FSL). Et pour finir, l'accessibilité pédagogique avec des activités ludiques et pratiques », expose le directeur.


DE PLUS EN PLUS D'INSCRIPTIONS

Pour participer à l'épicerie solidaire, les élèves s'inscrivent sur une liste.

Ils reçoivent ensuite une carte nominative avec un QR code qu'ils présenteront à chaque passage. Avec leur sachet à la main, tous sont ravis de pouvoir faire des courses à prix bas.

Geoffrey, salarié, qui s'occupe aujourd'hui du camion, sympathise avec eux. « On se voit la semaine prochaine ! » Une initiative qui attire du monde: «Il y a une dizaine de jours, nous étions à 28 inscrits. Aujourd'hui, nous en comptons une quarantaine, se réjouit Véronique Feutry. Les voir nous remercier et être contents, c'est une belle récompense. » Depuis 2020, suite à la pandémie, Demain, précédemment Le Petit Marché, a connu des changements avec une volonté d'aider le plus de personnes possible: « Nos priorités sont bien évidemment les personnes âgées et les étudiants. Mais nous œuvrons pour d'autres causes. Nous sommes 16 bénévoles et huit salariés pour mener à bien nos projets. » Lutte contre les violences conjugales, accès aux sports ou encore respect de l'environnement, l'association créée en 2002 veut se développer sur le territoire.

Plein d'optimisme, Farid Saad-Saoud est aussi plein d'ambition: « On aimerait bien ouvrir un restaurant solidaire, et pourquoi pas, une crèche. On ne se fixe pas de limite, tout dépend des moyens qu'on nous donnera. »


Pour devenir bénévole, contacter l'association Demain au 06 29 45 65 84 ou rendez-vous au siège rue Claude-Monet.



54 vues0 commentaire
bottom of page